Ambigrammes

Symétries, miroirs et graphies inventives.

Autour des ambigrammes introduits par

Douglas R. Hofstadter.

Les ambigrammes sont des mots écrits dans une graphie telle que l'écriture peut être lue dans une dizaine de symétries structurelles (miroir, à 90°...) ! Nous présentons le travail initiateur en France de Douglas R. Hofstadter, notamment dans un article sur la création et la créativité, un chapitre lui était consacré.

Les ambigrammes (ambi = multiplicités d'interprétations possibles ; gramme = spécimen écrit), néologisme créé par Douglas Hofstadter, vient d'une idée "d'écrire les noms de façon ambiguë, en faisant en sorte qu'on puisse les lire chacun de deux façons différentes ou mieux, dans deux sens différents"."Il faut déformer toutes les lettres jusqu'à un certain point, tout en tirant partie de leurs propriétés intrinsèques de symétrie".

Il y a aussi le très bon article de Jean-Paul DELAHAYE, professeur d'informatique à l'Université des Sciences et Techniques de Lille, écrit dans le magazine "Pour la Science" de Juin 2004. Il a publié de très nombreux ouvrages aux Editions Belin, et tous les mois, nous fait partager ses découvertes scientifiques dans Pour la Science (notamment).
Lire l'article ICI.

Visitez après cette page celle des Inversions Picturales

francois
Cet ambigramme a été crée par le premier et unique générateur d'ambigrammes du monde : Word Net AMBIGRAM.MATIC.COM. Avant de lire la suite, regardez mon prénom créé par Punya Mishra et retournez l'écran (ou sinon croyez moi, l'image retournée est strictement identique).



Enfin, j'ai réuni une collection de plus de 360 images d'ambigrammes du monde entier ICI . L'utilisation de ce site n'étant pas commerciale, j'ai emprunté les images aux différents créateurs (merci à eux)

Symétrie verticale :

"On peut écrire en majuscule ou en minuscule, en caractères d'imprimerie ou manuscrits"

Ambigramme par réflexion :

Amnigramme par rotation (Franck Gray...) :


Ambigramme par décalage (David Levitt) :


De Douglas R. Hofstadter :
"Ces ambigrammes par décalage sont les plus difficiles à réaliser. Comment ai-je fait cet ambigramme ? D'abord, en commençant par écrire le nom en capital d'imprimerie, puis en le retournant afin d'en explorer les possibilités. J'ai alors découvert que procéder par rotation serait très difficile et qu'il fallait inventer autre chose. Inspiré par la symétrie de la lettre v au centre du mot David, j'ai donc étudié la possibilité d'opérer une réflexion dans laquelle ce mot se lirait dans les deux sens. Ce qui m'a ensuite sauté aux yeux, c'est qu'il y a vi en commun dans Levitt et David....".

Je distingue 4 règles à respecter : "

1. Ne pas rendre floues les frontières physiques entre les lettres, c'est à dire marquer très clairement l'endroit où une lettre se termine et celui où une autre commence.b>

2. Ne pas franchir les frontières conceptuelles de la lettre, ce qui signifie qu'il convient de rester bien au-dedans des limites de l'espace fini par la forme platonicienne.

3. impossible à suivre : ne pas mêler les majuscules et les minuscules, principe esthétique très important à mes yeux.

4. Ne pas mêler les styles, c'est à dire, par exemple, ne pas écrire une lettre d'apparence ronde ou courbe lorsque la voisine est, elle, de forme carrée.


(ambigrammes à 90 °)
Le mot Chopin se lit horizontalement ; quand on le tourne, il se lit verticalement : le N se change en C, le I en H... Le mot carol écrit en minuscules devient, quand on le tourne, CAROL, en majuscules".

Enfin, un bel exemple pour finir, plus graphique et stylé. Sur la base du nom Josh Bell. Le terme anglais "Bell" signifiant "cloche", j'ai dessiné le point sur le j comme une petite cloche, et l'interprétation ll qui apparaît lorsqu'on retourne le tout : il n'y a pas de lutte entre la lettre invertie et la lettre dans le sens correct.

MC Escher :

Créateur de cet ambigramme : P. Mishra

Un des grands inventeurs de l'inversion et de l'ambigramme est Scott Kim. Remarquable site à visiter Scott Kim

Et puis un nommé Stefan Gustavson en a créé une série avec les noms de son entourage (professeur, épouse...), prouvant que l'on peut créer tous (ou presque) des ambigrammes.

Un exemple célèbre, Escher : ambigramme et autoréférence :

mc

Enfin, trois EXCELLENTS liens vers des créateurs d'ambigrammes... Basile Morin, Robert's Website et Ambigrammes de Gilles Esposito-Farese

et ... eli